📹 Suivez-moi sur Youtube pour du développement personnel et pour faire rayonner vos idées !

👉 Abonnez-vous ici pour ne rien manquer :

JungleToi, le Blog


4 moyens malins de financer ses études sans les compromettre

“Ce ne sont pas les études de marché sur la lampe à huile qui ont permis l’invention de l’électricité.”

4 moyens malins de financer ses études sans les compromettre

Pour trouver un job étudiant et poursuivre ses études il n’y a pas de recette magique, facile ou rapide. Je vais vous exposer dans cet article mes techniques et mes choix.

Aujourd’hui, je souhaite partager avec vous les moyens que j’ai utilisés pour financer mes études. Sans un soutien financier, il peut être très critique voire impossible d’étudier en France sans sombrer dans la précarité.

Selon une étude de l’observatoire nationale des étudiants, 46 % d’entres eux travaillent pendant l’année scolaire. “Dans 19 % des cas, l’activité rémunérée est considérée comme concurrente, voire très concurrente des études*”, alors peut-on réussir à financer ses études sans les compromettre ?

Avant d’entamer vos recherches de « revenus étudiants » je vous conseille vivement de faire fonctionner vos relations : votre famille, vos amis, etc., pour trouver un travail étudiant. Cela vous fera gagner du temps, des efforts et il y aura moins de surprises quant au job que vous allez accomplir puisque votre entourage vous donnera des informations sur la mission à réaliser.

Si vous n’avez pas la chance d’être bien entouré, alors faites comme moi : armez-vous d’un CV orienté petit boulot. Enlevez les éléments “pompeux” relatifs à vos études et expliquez clairement sur votre CV vos compétences manuelles et pourquoi vous souhaitez CE travail, montrez votre motivation. Il ne vous reste plus qu’à envoyer votre CV à droite à gauche pour trouver votre job étudiant.

Pour ma part, voici une “sélection » de jobs que j’ai effectués pour financer mes études avec leurs avantages et leurs inconvénients. Vous seriez surpris du nombre et de la variété de petits boulots que j’ai fait … J’ai réussi tout de même à avoir la mention « bien » en deuxième année de Master alors que je suis loin d’être un génie.

1. L’intérim à l’usine, le job idéal pendant les vacances scolaires !

Les avantages 🙂 : pouvoir gagner « beaucoup » d’argent rapidement (tout est relatif mais à l’époque c’était une somme) c’est le principal avantage de l’intérim. Cela est dû soit à la prime de départ qui à la fin d’une mission peut être importante, soit en raison des horaires de nuit qui sont payés double.

Les inconvénients 😦 : hormis le côté éreintant et répétitif des tâches, c’est qu’il est difficile de concilier ce travail avec un rythme étudiant. Les agences d’intérim vous demanderont de venir en semaine. C’est pourquoi, je vous recommande de faire de l’intérim pendant les vacances scolaires surtout l’été mais pas pendant l’année scolaire. Vous seriez tenté d’arrêter les études par appât du gain …

Exemples de postes que j’ai occupés : contrôleur qualité automobile, préparateur de commandes.

Ce que j’ai appris : la vie à l’usine (bruit constant, lumière, agitation), la cadence, la robotisation, le travail à la chaîne, la hiérarchisation des postes, l’organisation d’une usine de production de voiture.

2. Animateur de centre aéré grâce au B.A.F.A, des vacances rémunérées ?

Les avantages 🙂 : vous disposez d’un diplôme reconnu par l’Etat. Le B.A.F.A (brevet d’aptitude à la fonction d’animateur), c’est la liberté de créer, d’organiser la journée d’enfants autour de thématiques qui sollicitent l’éveil et le partage de valeurs (sport, nature etc.). Cela donne un sentiment incroyable car vous créez des activités et des règles de jeux en toute sécurité. Vous devenez responsable, vous êtes un véritable « manager » de 8 enfants. Enfin, vous pouvez voyager en faisant des colonies de vacances. N’imaginez pas que ce job est facile, il demande une réelle prise de responsabilité.

Les inconvénients 😦 : l’emploi du temps … Les centres aérés ont besoin d’animateurs le mercredi, le samedi mais surtout pendant les vacances scolaires. Je ne vous cache pas que les places sont rares et le salaire n’est pas très élevé. Ce job reste épuisant si vous faites des études en parallèle.

Exemples de poste : animateur en centre aéré, animateur en espace jeune.

Ce que j’ai appris : organiser une journée, le comportement des enfants, la gestion de crises, la communication, la gestion de projet

3. Donner des cours, le job étudiant malin par excellence !

Les avantages 🙂 : la très grande flexibilité de votre emploi du temps, vous décidez conjointement avec la famille des plages horaires. Le confort de faire un travail valorisant. Vous ferez grandir votre notoriété locale, si vos élèves ont de bons résultats. La valorisation de l’expérience sur votre CV. Le salaire est en moyenne de 20 euros de l’heure et en général, vous restez 2 h avec l’étudiant, tous les soirs de la semaine ou 3 fois par semaine et 4 heures le week-end, donc faites le calcul… Privilégiez un niveau de 4 à 5 ans en dessous de votre niveau scolaire.

Les inconvénients 😦 : demande de l’organisation et de la préparation. Il faudra apprendre à rester en contrôle malgré la turbulence de certains enfants.

Exemples de poste : professeur à domicile, professeur sur internet, professeur dans une association.

Ce que j’ai appris : l’organisation, la méthodologie, la motivation des étudiants, le « coaching », l’orientation professionnelle, la gestion du temps, les modes d’apprentissage des enfants.

4. Travailler pour la fac,

Les avantages 🙂 : travailler pour la fac permet d’avoir accès à un réseau élève/professeur/institution qui peut être utile. Le fameux « réseau » qui fait défaut à tant d’étudiants issus de milieux précaires. Les places pour travailler à la fac étant limitées, vous devenez rapidement visible et si votre mission se passe bien, on vous recommandera. Par ailleurs, l’expérience est plus cohérente sur votre CV que celle d’un travail de manutention.

Les inconvénients 😦 : les places sont chères. Vous n’êtes souvent pas libre de choisir pour quel service de l’université vous travaillerez.

Exemples de poste : responsable d’accueil logement Crous.

Ce que j’ai appris : répondre à des questions « techniques », suivre des procédures, le fonctionnement ou plutôt « l’arrière » boutique d’une faculté.

En conclusion, je vous recommande vivement de choisir un master qui dispose d’un mode alternance. C’est un excellent moyen de concilier études, expérience et argent. D’ailleurs, pourquoi ne pas instaurer ce système plus tôt dans les parcours universitaires ? Cela permettrait d’éviter les petits boulots, l’Allemagne d’ailleurs met KO la France**.

De nos jours, je remarque que les métiers se transforment ou disparaissent. Prenons l’exemple des caissiers ou des préparateurs de commandes ces postes, sont de plus en plus robotisés. Cependant, des nouveaux métiers apparaissent comme Uber et Deliveroo.

À vous de me dire si ils sont adaptés à la vie étudiante !

Avant de vous lancer dans un job étudiant, analysez bien les avantages et les inconvénients, comment ?

En demandant à celles et ceux qui font le job 😉

J’invite vraiment, les jeunes à ne jamais dénigrer un travail et son utilité dans la société. Trouver un job étudiant c’est développer des compétences utiles à vie.

Si j’ai un seul conseil à donner à quelqu’un pour trouver un job étudiant c’est d’avoir un plan long terme, une vision plus lointaine que l’argent du court terme. Cela vous permettra de donner du sens à vos actions et surtout de ne pas tout lâcher car la tentation d’arrêter l’école, m’a à plusieurs reprises traversée l’esprit à cette époque.

À bientôt pour de nouveaux articles de débrouillards.

Romain,

Source* : http://www.ove-national.education.fr/medias/Reperes_2016.pdf

Source** :http://www.lefigaro.fr/economie/le-scan-eco/dessous-chiffres/2016/01/08/29006-20160108ARTFIG00005-apprentissage-comment-l-allemagne-met-la-france-ko.php

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Kits de Survie dans la jungle urbaine


Retrouvez ici des conseils pour se débrouiller avec les moyens du bord.

Ces kits de survie vous aideront, j’espère, à vous motiver et à atteindre vos objectifs dans la jungle du quotidien !

Hello, je suis Romain,
un entrepreneur dans le secteur du coaching en développement personnel.

Mon ascension sociale m'a appris le pragmatisme.
Mon ambition vous inspirer pour passer à l'action avec mon blog JungleToi.
Découvrez mes aventures en Norvège, mon job en Chine, le monde de l'entrepreneuriat et bien plus encore à très vite.